Animateur
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 28/04/2018
Messages : 137
# Votes - Concours d'écriture n°9le Dim 10 Fév 2019 - 17:29
Votes

Coucou mes amours :3
Comment allez-vous en ce début de vacances pour certains et en ce "beau" dimanche pour les autres ?
Je reviens vers vous pour vous permettre de voter pour le textes que vous préférez que nos adorables membres, qui ont beaucoup de talents, m'ont envoyés pendant ces mois de janvier et février enneigés ♥️

Comme vous le savez, les votes ne se font plus par sondage mais avec ce formulaire :


Ainsi il y aura trois critères, tous notés sur 5
- Respect de la consigne
- Qualité de l'écriture (clarté du texte, syntaxe)
- Grammaire/orthographe

Bien sur pour tous ceux qui ne sont pas des brutes en orthographe, vous pouvez aussi voter et simplement ne pas mettre de note pour le troisième critères ce n'est pas un problème, chacun vote en fonction de ses compétences  

Je vous laisse donc le petit formulaire à remplir ici :

Code:
Respect de la consigne  : /5
Qualité de l'écriture  : /5
Grammaire/orthographe : /5

Un petit commentaire :

Passons maintenant aux créations de nos participants !  


Texte 1:
La rue est calme, déserte. Le ciel est laiteux, signe que l'aube est venue. Le silence est presque parfait, à peine troublé par les bruits d'animaux qu'on entend farfouiller la terre. Le quartier dort encore, bien que le soleil soit déjà levé, comme s'il était en attente d'un évènement. Mais l'ambiance n'est pas festive, l'endroit semble au contraire quasiment mort, et on peine à imaginer que dans quelques heures, l'activité reprendra. Les maisons s'alignent, mosaïque de blocs gris et froids. Ici tout est minimaliste, rien ne paraît déroger à son rôle, tout est à sa place sans la moindre fantaisie. Il n'y a que le strict minimum ; quatre murs, un toit, une porte, quelques fenêtres pour chaque bâtiments. Pas de verdure, comme si la nature n'avait pas eu la force de venir donner signe de vie ici. Pas de jardins, évidemment ; on se doute que les gens ici ne sont pas très aisés. À la place, la rosée est venue s'installer sur les murs, sur le sol goudronné. Elle stagne, parce qu'il n'y a pas de vie pour l'absorber.

Dans l'une des bâtisses une jeune fille brune s'éveille. A l'intérieur ce n'est pas différent de l'extérieur ; tout est gris, terne mais une certaine chaleur émane du lieu, la chaleur humaine sans doute, même si la fraîcheur de l'aube est venue s'installer. La jeune fille tâte l'autre place de son lit, comme à la recherche de quelqu'un. Mais il n'y a personne à côté, la chambre est vide, à part elle. Les volets sont clos mais la lumière du soleil parvient quand même à filtrer, éclairant la pièce, le couloir et la chambre d'à côté vers laquelle le regard de la brunette se dirige. A l'intérieur, une jeune fille un peu plus jeune que la première — sans doute sa petite sœur — dort paisiblement au côté d'une femme plus âgée, probablement leur mère.

La sœur aînée les observe quelques petits instants, appuyée sur un coude, avant de se lever finalement. Elle enfile rapidement un pantalon, une chemise, chausse ses bottes de chasses, couvre sa chevelure brune nouée en une tresse sous une casquette et attrape sa gibecière. Elle s'approche de la table sur laquelle est posée une assiette un bol en bois qu'elle retire, découvrant un fromage de chèvre enveloppé dans du basilic. Elle range le mets bienvenu dans sa poche et sort hors de la maison, sans bruit pour ne pas réveiller sa mère et sa soeur qui dorment encore. Elle n'a pas besoin de parcourir beaucoup de mètres avant d'arriver à ce qui semble être sa destination : un pré verdoyant où le gibier abonde.


Texte 2:
Elle était là, de l’autre côté du lit tout froid. Réveil difficile. Yeux encore mi-clos. Tâtonnement timide pour chercher la chaleur de Prim. Mais elle n’attrape rien d’autre hormis les draps froissés du matelas. C’était le jour de la Moisson. Katniss s’était redressée. S’appuyant sur le coude. Il y avait assez de lumière pour que ses yeux puissent se balader dans la chambre à coucher. Regard qui se pose sur leurs corps endormis. Sa petite sœur Prim, pelotonnée contre sa mère. Leurs joues collées l’une à l’autre. Sa mère paraissait plus jeune dans son sommeil. Elle paraissait moins usée. Moins fatiguée. Et le visage de Prim était, lui, si frais. Comme la rosée. Si adorable. Peut-être autant, si ce n’était plus, que la primevère qui lui avait donné son nom. Et sur ses genoux, en protecteur, se trouvait un chat. Laid. Difforme. Le nez aplati et la moitié d’une oreille manquante. Les yeux couleur vieille courge. Sa sœur avait insisté pour le baptiser Buttercup – Bouton d’or. Katniss avait tenté de le noyer quand elle l’avait ramené. Depuis le chat ne lui faisait pas confiance. Ça remontait pourtant à plusieurs années. A l’époque c’était un chaton famélique. Au ventre ballonné et infesté de puces. Une bouche de trop à nourrir alors que les temps se faisaient déjà bien trop durs. Mais Prim avait supplié, pleuré. Tant que Katniss avait dû céder. Sa mère l’avait débarrassé de sa vermine. Il était devenu un excellent chasseur et il leur faisait même parfois cadeau d’un rat. Parfois, il arrivait à Katniss de lui jeter les entrailles d’une prise qu’elle vidait.

Elle balance ses jambes hors du lit pour venir se glisser dans ses bottes de chasse dont le cuir, souple, épouse la forme de ses pieds. Puis elle enfile un pantalon, une chemise. Et met ses longues mèches brunes, tressées en natte, dans une casquette. D’une main, elle attrape sa gibecière. C’est frénétique. Presque mécanique. Prim lui a fait un cadeau pour le jour de la Moisson. Sur la table trône un joli petit fromage de chèvre qui l’attend, protégé des rats affamés et des chats sous un bol en bois et enveloppé dans des feuilles de basilic. Alors Katniss le range dans sa poche et se glisse dehors. Furtive. Dansante. A cette heure-ci de la matinée, le quartier du district Douze, surnommé la Veine, grouille habituellement de mineurs. En chemin vers le travail. Des hommes. Des femmes. Tous aux épaules voûtées. Les phalanges trahissant la dureté de la vie. Gonflées par les mêmes gestes, toujours répétés. Ils ont, pour la plupart, renoncé à gratter la poussière de charbon sous leurs ongles ou dans les sillons de leurs visages abîmés. Mais aujourd’hui, les rues cendreuses sont désertes. Pas âmes qui vivent aux alentours. Les maisons grises ont les volets clos. La Moisson ne commence pas avant deux heures. Ceux qui le peuvent dorment jusque-là. Ils profitent. Des dernières minutes. Le temps file. Trop vite.

La maison des Everdeen se trouve presque à la limite de la Veine. Un peu à l’écart. Et Katniss n’a que quelques porches à passer, n’a que quelques pas à faire pour atteindre le terrain vague. Celui qu’ils appellent le Pré.

Texte 3:
A son réveil, l’autre côté du lit est tout froid. Elle tâtonne, cherche la chaleur de Prim, mais elle n’attrape que la grosse toile du matelas. La jeune enfant a dû faire un mauvais rêve et grimper dans le lit de leur mère. Normal : c’est le jour de la Moisson. Elle se redressa sur un coude. Il y a suffisamment de lumière dans la chambre à coucher pour qu’elle les voit. Sa petite sœur Prim, pelotonnée contre sa mère, leurs joues collées l’une à l’autre. Dans son sommeil, sa mère paraît plus jeune, moins usée. Le visage de Prim est frais comme la rosée, aussi adorable que la primevère qui lui donne son nom. Sa mère aussi était très belle, autrefois. A ce qu’on dit. Couché sur les genoux de Prim, protecteur, se tient le chat le plus laid du monde. Il a le nez aplati, il lui manque la moitié d’une oreille et ses yeux sont couleur de vieille courge. Prim a insisté pour le baptiser Buttercup – Boutond’Or- , sous prétexte que son poil jaunâtre lui rappelait cette fleur. Il la déteste. En tout cas, il ne lui fait pas confiance. Même si ça remonte à plusieurs années, il semble qu’il n’aît pas oublié que la jeune femme ait tenté de le noyer quand Prim l’a rapporté à la maison. Un chaton famélique, au ventre ballonné, infesté de puces. Elle n’avait vraiment pas besoin d’une bouche de plus à nourrir. Mais Prim a tellement supplié, pleuré, qu’elle a dû céder. Il n’a pas si mal grandi. Sa mère l’a débarrassé de sa vermine, et c’est un excellent chasseur. Il lui arrive même de leur faire cadeau d’un rat. Parfois, quand elle vide une prise, elle jette les entrailles à Buttercup. Il a cessé de cracher dans sa direction. Des entrailles. Pas de crachats. C’est le grand amour. Elle balance ses jambes hors du lit et se glisse dans ses bottes de chasse. Le cuir souple épouse la forme de ses pieds. Elle enfile un pantalon, une chemise, elle fourre sa longue natte brune dans une casquette et attrape sa gibecière. Sur la table, sous un bol en bois qui le protège des rats affamés et des chats, l’attend un très joli petit fromage de chèvre, enveloppé dans des feuilles de basilic. C’est son cadeau de la par de Prim pour le jour de la Moisson. Elle le range dans sa poche en se glissant dehors. A cette heure de la matinée, leur quartier du district Douze, surnommé la Veine, grouille généralement de mineurs en chemin pour le travail. Des hommes et des femmes aux épaules voûtées, aux phalanges gonflées, dont la plupart ont renoncé depuis longtemps à gratter la poussière de charbon incrustée sous leurs ongles ou dans les sillons de leurs visages. Mais, aujourd’hui, les rues cendreuses sont désertes, les maisons grises ont les volets clos. La Moisson ne commence pas avant deux heures. Autant dormir jusque-là pour ceux qui le peuvent. Leur maison se trouve presque à la limite de la Veine. Elle n’a que quelques porches à passer pour atteindre le terrain vague qu’on appelle le Pré.


Je rappel ici ce que vous deviez faire :

Vous deviez réécrire un passage du tome 1 d'Hunger Games que nous avions sélectionnés. Mais ce n'étais pas si simple, vous deviez le réécrire d'un point de vue externe :3

Voici le passage :
Passage à réécrire:
À mon réveil, l’autre côté du lit est tout froid. Je tâtonne, je cherche la chaleur de Prim, mais je n’attrape que la grosse toile du matelas. Elle a dû faire un mauvais rêve et grimper dans le lit de maman. Normal : c’est le jour de la Moisson. Je me redresse sur un coude. Il y a suffisamment de lumière dans la chambre à coucher pour que je les voie. Ma petite sœur Prim, pelotonnée contre ma mère, leurs joues collées l’une à l’autre. Dans son sommeil, maman paraît plus jeune, moins usée. Le visage de Prim est frais comme la rosée, aussi adorable que la primevère qui lui donne son nom. Ma mère aussi était très belle, autrefois. À ce qu’on dit. Couché sur les genoux de Prim, protecteur, se tient le chat le plus laid du monde. Il a le nez aplati, il lui manque la moitié d’une oreille et ses yeux sont couleur de vieille courge. Prim a insisté pour le baptiser Buttercup – Boutond’Or –, sous prétexte que son poil jaunâtre lui rappelait cette fleur. Il me déteste. En tout cas, il ne me fait pas confiance. Même si ça remonte à plusieurs années, je crois qu’il n’a pas oublié que j’ai tenté de le noyer quand Prim l’a rapporté à la maison. Un chaton famélique, au ventre ballonné, infesté de puces. Je n’avais vraiment pas besoin d’une bouche de plus à nourrir. Mais Prim a tellement supplié, pleuré, que j’ai dû céder. Il n’a pas si mal grandi. Ma mère l’a débarrassé de sa vermine, et c’est un excellent chasseur. Il lui arrive même de nous faire cadeau d’un rat. Parfois, quand je vide une prise, je jette les entrailles à Buttercup. Il a cessé de cracher dans ma direction. Des entrailles. Pas de crachats. C’est le grand amour. Je balance mes jambes hors du lit et me glisse dans mes bottes de chasse. Le cuir souple épouse la forme de mes pieds. J’enfile un pantalon, une chemise, je fourre ma longue natte brune dans une casquette et j’attrape ma gibecière. Sur la table, sous un bol en bois qui le protège des rats affamés et des chats, m’attend un très joli petit fromage de chèvre, enveloppé dans des feuilles de basilic. C’est mon cadeau de la part de Prim pour le jour de la Moisson. Je le range dans ma poche en me glissant dehors. À cette heure de la matinée, notre quartier du district Douze, surnommé la Veine, grouille généralement de mineurs en chemin pour le travail. Des hommes et des femmes aux épaules voûtées, aux phalanges gonflées, dont la plupart ont renoncé depuis longtemps à gratter la poussière de charbon incrustée sous leurs ongles ou dans les sillons de leurs visages. Mais, aujourd’hui, les rues cendreuses sont désertes, les maisons grises ont les volets clos. La Moisson ne commence pas avant deux heures. Autant dormir jusque-là pour ceux qui le peuvent. Notre maison se trouve presque à la limite de la Veine. Je n’ai que quelques porches à passer pour atteindre le terrain vague qu’on appelle le Pré.


Voilà ! Bonne chance à tous et bon votes !!  


xMia
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 22/06/2018
Messages : 101
Conseiller.e
Voir le profil de l'utilisateur
# Re: Votes - Concours d'écriture n°9le Lun 11 Fév 2019 - 20:09
Bonjour, bonsoir

Diantre ces concours où il faut expliquer son vote !Mais bon j’apporte mon caillou à la maison (c’est plus humble que l’original m’voyez !)
Pour mettre un petit contexte à mes notes, je m’excuse parce qu’ayant fait des études scientifiques je fais totalement fi des critères littéraires en général et je me base surtout sur mon ressenti de béotienne xD (j’ai quand même été vérifier ce qu’était un point de vue externe pour pas dire de bêtise ! XD)

Texte 1
Respect de la consigne : 4,5/5
Qualité de l’écriture : 4/5
Grammaire et orthographe : 4,5/5

Commentaire : pour moi c’est le texte qui a pris le plus de liberté. Tout en restant dans le bon point de vue, on change de rythme par rapport au texte initial, pour autant le point de vue ne devient pas omniscient ce qui était un peu le risque ! Alors bravo. Peut être un chouïa trop de digression au début... mais c’est pinailler !
Au niveau du style, c’est agréable à lire, quelques images ici et là qui changent en bien, attention à bien rythmer les phrases longues avec la ponctuation mais j’aime la ponctuation un peu partout xD. Pour ce qui est de l’orthographe j’ai trouvé une faute ! Voilà c’est pour pas mettre 5 xDDD

Texte 2
Respect de la consigne : 4/5
Qualité de l’écriture : 4,5/5
Grammaire et orthographe : 5/5

Commentaire : Le texte est là, je pense que la reprise est plus dans le style. Dommage j’aurais bien aimé que les comparaisons changent un peu du texte original. Par contre j’aime beaucoup le style un peu saccadé, entrecoupé qui me fait personnellement bien pensé à ma phase de réveil, celle où les pensées complexes sont trop difficiles à suivre. Une ou deux formulations un petit peu maladroite mais... je mets quand même la note maximale sur le dernier critère !

Texte 3
Respect de la consigne : 4/5
Qualité de l’écriture : 3,5/5
Grammaire et orthographe : 3,5/5

Commentaire : Ici aussi je retrouve beaucoup le texte original. Vous me laissez un peu sur ma faim ! XD Bon du coup ici, j’ai moins senti le changement de rythme et c’est pour cela que je baisse un peu la note de qualité. Ça ne veut rien dire sur l’écriture de celui qui l’a écrit... au contraire c’est plus... que je ne ressens pas assez son style. (Après si tu as vraiment le style de celui/celle ? Qui a écrit hunger games, go écrire un livre et gagner plein de sous \o/ et Léa culpa ! xD)
Il n’y a toujours pas beaucoup de fautes mais une qui pourrait gêner la compréhension du texte alors voila...


En conclusion bravo à vous trois parce que ce n’est pas un exercice facile! On est facilement engoncé dans le texte de base ou avec un point de vue omniscient au lieu d’externe et vous avez vraiment éviter ces pièges ! En plus vos textes sont très agréables à lire, sans prise de tête et personnellement c’est toujours ce que j’attends !

En conclusion je dirai que j’ai une petite préférence pour le texte 2 et son rythme un peu saccadé qui colle bien au moment et à mon goût ^^ Mais c’est parce qu’il faut un gagnant !


Merci enormement a Artemis pour ce SUPERBE cadeau !  


Merci egalement tout beaucoup a Milou pour la signature    
alysszen
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 29/11/2018
Messages : 87
Newbie
Voir le profil de l'utilisateur
# Re: Votes - Concours d'écriture n°9le Mar 12 Fév 2019 - 11:35
Bonjour, bonjour !

Me voici pour voter ! Même si j'ai dû lire le texte initial car je ne le connais pas (Ni en livre, ni en film, pas taper please). Du coup ça sera peut-être vague mais j'essayerais d'être la plus précise possible !

Texte 1 :

Respect de la consigne  : 5/5
Qualité de l'écriture  : 4/5
Grammaire/orthographe : 5/5

Un petit commentaire : Les descriptions sont agréables à lire et je trouve que le rythme est lent. Mais j'aime bien les rythmes assez lents et je trouve que ça colle bien au contexte ! Je trouve que ce texte fait très bien travailler l'imagination et on visualise bien tout ce qui se passe jusqu'au moindre petit détail ! Là on part de l'extérieur jusqu'à l'intérieur et je trouve ça génial !

Texte 2 :

Respect de la consigne  : 3/5
Qualité de l'écriture  : 3/5
Grammaire/orthographe : 4/5

Un petit commentaire : Je trouve que le texte ressemble un peu trop à celui d'origine ! Sinon en tant que tel ça restait très agréable à lire et rythme m'a plutôt surprise au début mais on s'y fait vite. Rien ne piquait les yeux donc ça reste tout de même une bonne reprise !

Texte 3 :

Respect de la consigne  : 4/5
Qualité de l'écriture  : 3/5
Grammaire/orthographe : 4/5

Un petit commentaire : Là encore, je trouve que ça ressemble un peu trop à celui d'origine ^^' Mais toutes les informations sont là et je trouve le texte plutôt bien ordonné. On part de l'intérieur jusqu'à l'extérieur (tout du moins c'est mon impression xD) c'qui permet au texte de s'oppose un peu au premier. La lecture fut rapide donc ça prouve bien que la lecture était plaisante !

Personnellement je préfère le premier texte ! Il sort vraiment du lot je dirais !

Un grand félicitation à tout le monde ! C'est le genre d'exercice très difficile où il faut sortir du texte de base tout en restant dedans. J'ai pu lire les trois textes à la suite car ils étaient tous très sympathiques à lire (oui je me répète xD). On ne réfléchi pas à la lecture et notre imagination arrive à faire son travail avec les trois textes !

GG à vous !
Kayl
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 12/05/2018
Messages : 200
Maxi-code master
Voir le profil de l'utilisateur
# Re: Votes - Concours d'écriture n°9le Mar 12 Fév 2019 - 19:34
NUMÉRO 1

Respect de la consigne : 4.5/5
Qualité de l'écriture : 4/5
Grammaire/orthographe/syntaxe : 4/5

Un petit commentaire :
Consigne : Waah bravo, c’est une bonne réécriture, mais sans recopier totalement le texte °° J’aime beaucoup dans l’ensemble, il y a beaucoup de tes touches personnelles, on reconnaît ton style.

Qualité : Alors, bah globalement ça va, y a certaines phrases étrangement tournées ou avec un vocabulaire que j’aurais pas vu ici “ quelques petits instants” c’est typiquement affreux comme tournure :tululu:

Grammaire & orthographe :
“sur laquelle est posée une assiette un bol en bois” > Cette phrase n’a pas de sens :rip:
pour chaque bâtiments. > pourquoi diantre un -s ?
A l'intérieur [...] > Puisque t’as mis les accents sur les autres majuscules, je suppose que c’est une erreur :rip:
ses bottes de chasses > On sait pas trop trop d’où sort encore ce -s

Globalement :
Tu aurais gagné à relire en profondeur parce que je sais que ces fautes auraient pu être éliminées. La réécriture est bonne, même si on perd peut-être certains passages, en partie à cause du point de vue externe. Celui-ci a d’ailleurs été bien maîtrisé, c’est sans doute le point de vue le plus complexe à écrire
On sent ta papatte dans l’écrit, ce qui est un bon point ; ce n’est pas une réécriture c/c mais un travail sur le texte. Euh voilà o/

NUMÉRO 2

Respect de la consigne : 3.5/5
Qualité de l'écriture : 4.5/5
Grammaire/orthographe (et syntaxe) : 3.75/5

Un petit commentaire :

Consigne : Comme la première, le texte a été retravaillé. La réécriture est bonne, le point de vue externe respecté globalement.
Néanmoins, les adjectifs comme “Laid.” sortent un peu du point de vue externe (fin bon un chat même s’il a que la moitié du visage je le trouverais encore mignon xD c’est juste que je pense que ces adjectifs sont le point de vue de Katmachin). Mais pas que ça, le simple fait de savoir déjà que les 2 sont respectivement la soeur et la mère de Katniss, et les détails sur le passé de Katniss (elle seule est censée le savoir, le point de vue externe agit comme une caméra, donc il ne sait que ce qui se voit)

Qualité de l’écriture : On remarque ton style, saccadé, rapide, au rythme du personnage. Peut-être un peu trop de points, mais dans l’ensemble j’aime beaucoup. J’ai pas grand chose à dire dessus en fait :rip:

Orthographe, grammaire, syntaxe : Comme le premier texte, il manque l’accent sur les majuscules “À”
Je me suis permis d’ajouter “syntaxe”, parce qu’il y a un gros mélange entre les temps du passé et du présent : 1re phrase “Elle était là”, 3e phrase “elle n’attrape rien”, puis on jongle entre des paragraphes au passé (qui n’ont pas lieu d’être, contrairement au paragraphe anecdotique sur le chat) et des paragraphes au présent (à la fin).

Globalement :
Hormis le gros souci des temps, j’ai trouvé le texte bien écrit, le style entraînant, qui traduit bien les sentiments à ressentir en restant pourtant dans un point de vue (assez) externe. Un peu trop de coupures dans les phrases, disons que tout un livre comme ça serait un peu “too much”. Mais bravo, c’est un bon écrit


NUMÉRO 3

Respect de la consigne : 3.5/5
Qualité de l'écriture : 3/5
Grammaire/orthographe/syntaxe : 4/5

Un petit commentaire :
Consigne : Bon bah au moins c’est de la réécriture, ça c’est sûr :rip: CEPENDANT le texte de base étant au point de vue interne, il reste les passages non-adaptés au point de vue externe (“laid” en parlant du chat par exemple). Les détails du passé, les membres de la famille, les noms (chat et Katniss) ne sont pas supposés être présents dans un point de vue externe (qui je le rappelle, doit révéler la scène telle qu’elle se déroule à cet instant, telle une caméra qui filmerait).
Il peut y avoit des suppositions (on suppose que la gamine est la soeur de la brune), mais on ne peut pas connaître leur passé.

Qualité de l’écriture :
Comme c’est une simple réécriture sans ajout, j’ai rien à dire dessus.

Grammaire/orthographe & syntaxe :
Orthographe ça va, par contre comme dans le texte 2, certains verbes sont au passé (alors qu’ils sont au présent dans la version originale) °° “Elle se redressa”
“qu’elle les voit”, forme au subjonctif (voie)
“ il semble qu’il n’aît pas oublié” La version originale est au présent, donc je ne vois pas pourquoi il y aurait un changement de temps (d’autant qu’avec un accent circonflexe, cette conjugaison n’existe pas)
Et les accents sur les “À” majuscule ;-;
Rien de très “gros” cependant.

Globalement :
C’est dommage que ce ne soit qu’une réécriture basique du texte existant. Comme il est au point de vue interne au départ, le point de vue externe est quasiment inexistant. Sinon il y a peu de fautes, c’est bien, et euh c’est tout xD

COMMENTAIRE global
Bravo aux 3 qui se sont lancés xDD Vous écrivez bien, les consignes étaient assez compliquées et je trouve que ça a été globalement assez bien respecté. Donc bravo à vous, bisous et à la revoyure, parce que quand j’aurai du temps, je participerai aux prochains concours **



Merci Moony ** Lovely

Et merci Milou pour le vava Lovely
Reine des Ténèbres
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 15/08/2017
Messages : 3002
Designer - Rose des sables
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.epicode-entraide.com
# Re: Votes - Concours d'écriture n°9le Mar 12 Fév 2019 - 23:10
Hello :3

Moi qui n'ai jamais lu ou regardé les Hunger Games, je tiens à dire que je trouve vos textes très enrichissants. L'exercice était une réécriture pourtant chaque création m'a fait découvrir quelque chose de nouveau.

Texte 1
Respect de la consigne : 5/5
Qualité de l'écriture : 4/5
Grammaire/orthographe : 4/5

Un petit commentaire : Je vous le dis tout de suite : moi j'adore ce texte. Je le trouve agréablement différent de l'extrait original. On voit bien l'effort fourni pour la réécriture et surtout le style particulier de l'écrivain. J'étais tellement absorbée par le texte que je n'ai pas vraiment fait attention aux petits fautes ici et là, n'empêche que j'ai quand même détecté des "s" du pluriel là où il ne faut pas. J'aime bien les phrases longues mais certains passages étaient un peu trop longs quand même, inutilement longs par moment.

Texte 2
Respect de la consigne : 4.5/5
Qualité de l'écriture : 4/5
Grammaire/orthographe : 3.5/5

Un petit commentaire : Ce que j'ai beaucoup aimé à propos de ce texte c'est l'introduction du prénom du personnage. Le prénom a été cité tellement de fois (5, oui j'ai fait le compte) que je me suis sentie soudainement assez proche de Katniss et prête à partager ses peines. Le petit problème pour moi c'est que paradoxalement au premier texte, les phrases dans celui-ci étaient terriblement courtes. ça reste un avis personnel (no offense) mais je doute que (Laid, Difforme, En chemin vers le travail, Si adorable etc) soit des phrases grammaticalement correctes. Je veux dire, il y a beaucoup trop de points que ça perd un peu en sens. L'auteur a failli me perdre à cause de l'excès des points pourtant il m'a miraculeusement récupéré par l'emploi du prénom et surtout le nom de famille Everdeen qui était assez nouveau et surprenant. Donc moi et Kat' ont est restées copines jusqu'à la fin /pan.
Bref, j'aime bien le style de rédaction de cette personne, mis à part la reprise totale de certaines expressions et comparaisons du texte original.

Texte 3
Respect de la consigne : 4/5
Qualité de l'écriture : 3/5
Grammaire/orthographe : 4.5/5

Un petit commentaire : Pour moi ce texte est en forme, le plus correct. Les phrases sont claires et compréhensibles sans être terriblement longues ou drôlement courtes. Cependant, cet écrit manque un peu "d'impact". J'ai eu du mal un peu parce qu'on retrouve beaucoup de passages de l'extrait du livre. Peut-être que c'est la raison pour laquelle on retrouve moins de fautes ? En tout cas c'était bien fait quand même, la réécriture bien que basique me semble réussite.


Voilà c'est tout, bravo aux participants et surtout merci de m'avoir donné envie de voir les films ou peut-être même lire les livres si jamais j'en trouve. Parce que franchement j'ai tellement du mal à supporter Jennifer Lawrence que j'ai juste détesté le truc sans connaitre l'histoire.

Bonne soirée !




Spoiler:

Codée par Sun d'amour
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum